Le bien-être des poules et l'impact des infestations de poux rouges

Ces dernières années, de nombreuses mesures ont été mises en place dans le but d'améliorer le bien-être des poules. L'une d'elles a consisté à interdire les cages traditionnelles pour développer des systèmes alternatifs intégrant des environnements enrichis. Si ces mesures de protection animale représentent un pas important pour la filière, ces nouveaux systèmes d'élevage semblent favoriser la prolifération du pou rouge et intensifier les problèmes d'infestation. Les poux ont plus de recoins dans lesquels se cacher, ce qui leur permet d'échapper plus facilement aux mesures de contrôle classiques telles que les pulvérisations d'acaricides.

En l'absence de mesures de contrôle efficaces, la multiplication des infestations par le pou rouge diminue l'état général et la productivité des poules. Ces infestations induisent un stress élevé chez les volailles, ainsi que des irritations cutanées répétées entraînant picage et cannibalisme.

Le développement de traitements plus utiles, efficaces et innovants contre les infestations par le pou rouge et favorisant le bien-être des oiseaux est une nécessité médicale reconnue par la communauté scientifique, les leaders d’opinion, la filière oeufs de consommation et l’Union Européenne.

La diminution du bien-être des poules entraîne une baisse de productivité

Outre des problèmes médicaux de type anémie, hausse de la mortalité et sensibilité accrue aux maladies, les élevages infestés souffrent généralement d'une baisse de productivité, comme le montrent les observations suivantes :

  • Baisse de la consommation alimentaire
  • Baisse de la production d'œufs
  • Baisse de la qualité des œufs
  • Baisse du gain de poids
Œufs

Un élevage protégé est un élevage respectant les mesures de biosécurité.

Plusieurs facteurs contribuent à l’introduction et à la propagation des poux rouges.
Evitez les dégats liés aux infestations grâce à un audit de biosécurité de votre élevage.