Foire Aux Questions à propos du pou rouge

Le pou rouge des volailles est un parasite courant mais complexe, qui a un impact à la fois physique (sur les poules) et économique sur les exploitations avicoles infestées. Voici les réponses à certaines des questions les plus fréquemment posées sur le pou rouge et les difficultés rencontrées au quotidien par les éleveurs et les vétérinaires.

  • Quelle est la durée du cycle de vie du pou rouge des volailles ?

    Il peut durer de seulement 7 jours à 2 semaines, selon les conditions environnementales.

  • Le pou rouge peut-il transmettre d’autres maladies ?

    Oui, un certain nombre d'agents pathogènes viraux et bactériens ont été isolés chez le pou rouge ou ont montrés une transmission vectorielle par le pou rouge en laboratoire. Parmi ces agents pathogènes, citons : Salmonella gallinarum, Salmonella Enteritidis, E. coli, Mycoplasma synoviae et autres.

  • Quel est le taux d’infestations par le pou rouge en Europe ?

    Le taux d’infestations en Europe est estimé à 83 %.1

  • Quels types de préjudices physiologiques découlent d'une infestation par le pou rouge ?

    L’anémie est assez fréquente, une perte de sang supérieure à 3 % par nuit étant observée dans les cas graves. Gêne occasionnée et irritations de la peau entraînent une réduction de la ponte et du gain de poids, mais aussi une immunosuppression, de la mortalité et une baisse de la qualité des coquilles.

  • A combien sont estimées les pertes économiques causées par le pou rouge ?

    Des estimations récentes réalisées par Van Emous aux Pays-Bas montrent que le coût total d'une infestation avoisine 0,60 € par poule, comprenant les pertes de productivité et les coûts de traitement.2

  • Pourquoi les méthodes de contrôle actuelles manquent d’efficacité ?

    Le pou rouge des volailles peut passer d'un lot de poules à un autre via les caisses de transport, les vêtements, les oiseaux sauvages, les bandes à oeufs, les convoyeurs, les tapis de fientes, etc. Il peut être difficile à observer à moins d'examiner les oiseaux la nuit quand le pou prend son repas de sang. Évacuer les volailles d'un bâtiment ne permet pas de supprimer les parasites car ils peuvent vivre jusqu'à huit mois sans s'alimenter. Le pou se cache dans les fissures et les crevasses des bâtiments, zones difficilement accessibles avec les méthodes de contrôle classiques.

  • Quels sont les inconvénients des méthodes de lutte chimique contre le pou rouge ?

    Certaines méthodes de lutte chimique ne sont pas approuvées pour l'utilisation en présence d’oiseaux ou ont un temps d'attente pour les œufs. Du fait de leur activité résiduelle courte, certains poux n'entrent pas en contact avec le produit chimique. L'application des traitements chimiques peut demander beaucoup de travail et présenter des risques pour les opérateurs.

1 Mul M. Fact sheet: the poultry red mite, Dermanyssus gallinae (De Geer, 1778) A small pest that packs a big punch. Wageningen UR, 2013.

2 Kilpinen O. How to obtain a blood meal without being eaten by a host: the case of poultry red mite, Dermanyssus gallinae. Physiol Entomology 2005; 30:232-240.

Un élevage protégé est un élevage respectant les mesures de biosécurité.

Plusieurs facteurs contribuent à l’introduction et à la propagation des poux rouges.
Evitez les dégats liés aux infestations grâce à un audit de biosécurité de votre élevage.